Évacuation des eaux usées

Évacuation des eaux usées, mise en place d’un assainissement autonome

 Pour pré traiter les eaux usées avant de les rejeter dans la nature, leur assainissement est devenu indispensable, d’où la mise en place des dispositifs d’assainissement collectif. À défaut d’être raccordés au système tout-à-l’égout communal, beaucoup de ménages se dotent de leur propre assainissement autonome afin d’assurer l’évacuation des eaux usées. Découvrez le fonctionnement de ce dispositif ainsi que le système adapté à vos besoins.

En quoi consiste l’assainissement autonome ?

L’assainissement autonome fonctionne de différentes manières, et cela, en fonction du système adopté par le propriétaire. Mais en général, des étapes doivent être respectées pour garantir une excellente évacuation des eaux usées. En effet, chaque système doit être équipé d’un dispositif de collecte et de transport des eaux usées. Une fois recueillies, ces eaux sont prétraitées grâce à la décantation, une procédure qui consiste à séparer les solides des liquides. Vient ensuite l’étape de traitement à partir de l’épandage et la dispersion dans le milieu nature. Ce n’est qu’en respectant ces quatre étapes que l’évacuation des eaux usées respecte les normes en matière d’assainissement individuel.

Quel système d’assainissement autonome adopter ?

Avant de choisir le système d’évacuation des eaux usées adapté à votre besoin, différents paramètres doivent être pris en compte, à savoir le nombre de pièces dans votre maison, la place qui peut accueillir le dispositif d’assainissement, l’occupation que vous allez en faire de la maison, la nature du sol ainsi que les spécificités de la zone où se situera le dispositif. Tous ces points peuvent limiter le choix en matière de dispositif d’assainissement ainsi que le type d’évacuation des eaux usées que vous envisagez de mettre en place. C’est pour cette raison qu’il est judicieux de vous confier à un professionnel en assainissement. Il saura vous conseiller sur l’installation qui conviendra le plus à votre besoin en fonction de ces critères, tout en tenant en compte de votre budget.

Prenez également en compte les possibilités d’évolution de vos besoins en matière d’évacuation des eaux usées et d’assainissement. Cela vous permettra d’économiser sur d’éventuels travaux qui peuvent se présenter sur le long terme.

 

Assainissement avec pompe de relevage

Assainissement pompe de relevage

Il peut arriver que certaines habitations soient situées à un niveau inférieur à celui du réseau d’assainissement. C’est à dire que la pente du terrain n’est pas assez importante pour que les eaux usées s’écoulent.

Dans ce cas là, il est indispensable d’installer une pompe de relevage dont le rôle sera de relever les eaux usées à une certaine hauteur afin qu’elle puisse atteindre le réseau d’assainissement pour être traitées.

Il existe plusieurs types de pompes de relevage en fonction du type d’eau à traiter:

– eaux claires: eaux de pluie. C’est une eau légèrement sale

– eaux sales: aussi appelées les eaux de chantier. C’est une eau claire ou peut-être sablonneuse ou sale.

– eaux chargées: C’est une eau sanitaire ou ménagère. C’est à dire qu’elle provient généralement de la cuisine, des lavabos, du lave vaisselle, de la machine à laver, etc.

– eaux vannes: C’est une eau qui comprend des éléments solides, y compris des matières fécales.

 

Quels sont les critères à prendre en compte pour l’achat d’une pompe de relevage?

  • la puissance de la pompe. Elle est exprimée en Watts. Plus la puissance sera élevée plus le débit sera important.
  • sa HMT (Hauteur Manométrique Totale) qui correspond au niveau de relevage souhaité auquel on ajoute une marge de sécurité de 10 %
  • sa fréquente. Elle doit être élevée dans le cas du relevage est eaux usées d’une fosse septique.
  • le diamètre et le profil de la turbine. Elle doit être imbouchable dans le cas du relevage des eaux chargées en déchets.Coût d’une pompe de relevage  Pour les habitations qui disposent d’une station de traitement individuel, d’une fosse septique, ou d’une fosse toutes eaux, il est alors nécessaire d’installer une station de relevage.En plus de la pompe de relevage, la station de relevage comprend:
  • Pour les habitations raccordées au réseau d’assainissement collectif, on installe une pompe de relevage.
  • Quelle est la différence entre une pompe de relevage et une station de relevage?
  • Le prix d’achat d’une pompe de relevage varie entre 700 euros et 1000 euros.
  • une cuve ventilée, étanche à l’air et à l’eau
  • une ventilation de décompression
  • un clapet anti retour
  • une canalisation de refoulement
  • un raccordement électrique étanche et sécurisé.

Entretenir Cuve à eau

Bien entretenir et nettoyer une cuve à eau

 Une cuve à eau, appelé également récupérateur d’eau de pluie nécessite un bon entretien et un nettoyage régulier pour assurer son bon fonctionnement. Cette règle est valable aussi bien pour une cuve à eau aérienne ou enterrée. Découvrez quels sont les nettoyages indispensables pour que votre récupérateur d’eau fonctionne correctement.

Le nettoyage des collecteurs d’eau de pluie

Lorsqu’on parle d’entretien et de nettoyage cuve à eau, il est important d’aborder le nettoyage des collecteurs. Ces derniers doivent être nettoyés en moyenne une fois par an, afin d’enlever les feuilles et les branches qui peuvent obstruées les canalisations, engendrant par la suite des bouchons. Vous pouvez nettoyer vous-même votre collecteur étant donné que la procédure est assez simple. Il suffit tout simplement de suivre la notice d’utilisation. Pensez également à vérifier l’état de la gouttière qui peut être encombré par des mousses, des nids d’oiseaux ou des cadavres d’insectes.

Le nettoyage des filtres autonettoyants

Ces pièces n’exigent pas un entretien fréquent, d’autant plus qu’elles sont dotées d’un système autonettoyant. Ce pendant, une vérification périodique doit être effectué au moins deux fois par an. En effet, les filtres autonettoyants optimiseront la récupération d’eaux pluviales dans votre cuve d’eau, donc, ils ont besoin de ce type d’entretien. Pour son nettoyage, vous n’aurez besoin que d’une brosse métallique et d’un nettoyage à haute pression.

Le nettoyage de la cuve d’eau enterrée

Le nettoyage de la cuve d’eau enterrée est différent de l’entretien de la cuve aérienne. Pour la première, elle doit être vidangée tous les cinq ans, et cela, à partir d’une pompe à eau. Le moment idéal pour cet entretien est certainement la période estivale, lorsque le niveau de l’eau est assez faible. Une fois la cuve d’eau assèche, il faut procéder par la suite par le nettoyage de ses parois et de son fond à l’aide d’une brosse. Il n’est pas recommandé d’utiliser des produits chimiques lors de ce nettoyage sinon vous risquerez de vous exposer à un problème d’intoxication. Cependant, l’utilisation de chlore est suggérée à condition qu’il soit employé à faible dose.

Opter pour une fosse toutes eaux

Pourquoi opter pour une fosse toutes eaux ?

 Savez-vous que depuis un certain temps l’utilisation d’une fosse septique est interdite par la loi parce que ce dispositif ne permet de traiter que les eaux-vannes ? Ce qui oblige les propriétaires de la changer par une fosse toutes eaux, qui permet d’assainir les eaux-vannes et les eaux ménagères en même temps. Alors, pour commencer vos travaux de rénovation, voici toutes les informations utiles à ce sujet.

Fonctionnement d’une fosse toutes eaux

Comme il est écrit un peu plus haut, la fosse toutes eaux permettent de traiter toutes les eaux usées domestiques qui sont composées essentiellement d’eaux-vannes et d’eaux ménagères. Qu’elles proviennent de la cuisine, de la salle de bains ou des toilettes, ces eaux seront traitées et assainies en même temps dans ce seul dispositif avant d’être rejetées dans la nature. Son fonctionnement reste le même que pour les fosses septiques, à une différence près, son coût ainsi que sa maintenance.

Installation d’une fosse toute eau

Avant d’installer une fosse toutes eaux ou de remplacer votre ancienne fosse septique par ce nouveau dispositif, la première chose que vous devriez faire c’est de vous adresser au SPANC de votre commune. Il se chargera de vous guider sur les procédures à suivre pour l’assainissement de votre fosse dans les règles. Ensuite, contacter un spécialiste dans la construction de fosse toutes eaux afin de mener des études de parcelle. Ce dernier vous permettra de connaître le type de fosse toutes eaux qui conviendra à votre maison. Pour finir, il choisira la dimension de votre fosse en fonction du nombre de pièces contenu dans votre maison, mais aussi de votre utilisation.

Demande de devis

À noter que le prix d’une fosse, toutes eaux varieront entre 700 et 2 000 euros, y compris le coût de fabrication ainsi que celui de l’étude du terrain. Alors, pour trouver l’offre la moins chère qui correspondra le plus à votre budget, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence et de trouver le bon artisan. Vous pouvez vous servir des comparateurs en ligne ou de vous interroger auprès de votre entourage.

Assainissement Individuel

Tout savoir sur l’assainissement individuel

 Lorsque vous effectuez la vaisselle, la lessive ou tout simplement lorsque vous vous lavez, des eaux usées sont par la suite générées par ces usages. Alors, pour traiter ces eaux avant de les rejeter dans le milieu naturel, la procédure d’assainissement individuel est exigée, surtout si l’habitation n’est pas raccordée au système d’assainissement collectif. Afin de vous aider dans l’installation de votre dispositif d’assainissement, voici tous les détails concernant ce sujet.

Les différents types de dispositif d’assainissement individuel

Il existe plusieurs dispositifs d’assainissement individuel permettant à chacun de traiter leurs eaux usées, même si les plus connus sont certainement les fosses toutes eaux et les fosses septiques. Même si le principe de fonctionnement de ces dispositifs reste le même, il faut noter que leur différence réside certainement à travers leur coût. Dans ce cas, avant d’opter pour tel ou tel dispositif, prenez le temps de comparer les devis reçus auprès des entreprises agréées en assainissement individuel. Vous pourrez ainsi opter pour le dispositif qui se rapproche le plus de votre budget.

Le fonctionnement d’un assainissement individuel

Chaque dispositif d’assainissement individuel est composé d’une cuve de stockage où les eaux usées sont acheminées en sortant de la maison. Un système d’épandage est par la suite afin d’assurer la dispersion des eaux usées en fonction de leur provenance. Elles subissent par la suite un prétraitement permettant de dépolluer les eaux usées, qu’elles soient domestiques ou en provenance des vannes, avant leur traitement et leur remise dans la nature. Ainsi, l’eau reprend son cycle afin d’éviter l’assèchement des nappes phréatiques. Ces prétraitements sont indispensables pour éviter le rejet de produits toxiques dans les points d’eau.

Un professionnel pour la mise en place du dispositif d’assainissement

Pour la mise en place d’un système d’assainissement individuel, il est important de faire appel à un professionnel. Non seulement il vous garantira l’installation de votre dispositif selon les normes en vigueur, mais il vous offrira également l’assurance d’un traitement correct et efficace de vos eaux usées. Donc, n’hésitez pas à comparer les offres d’assainissement proposées par les entreprises qui se trouvent non loin de chez vous pour trouver celle qui se rapproche le plus de votre attente.

 

Entretenir son drainage

Comment entretenir son drainage ?

 Il n’est pas rare que le drain contenu dans le système d’assainissement reste bouché de temps à autre. Afin de prévenir ce genre de pannes, il est judicieux de procéder à un entretien périodique de ce dispositif. Alors, si vous vous demandez comment entretenir son drainage, voici quelques suggestions qui vous permettront de mieux comprendre ce dispositif d’assainissement individuel.

Les causes de bouchage au niveau du drain

Avant de répondre à la question comment entretenir son drainage, il est important de connaître les causes qui peuvent engendrer les bouchons dans la conduite d’égout et le dispositif d’assainissement. La plupart du temps, les bouchons sont engendrés par les racines des arbres qui se trouvent à proximité du dispositif d’assainissement. Plus ces racines grandissent, plus les plus petites particules peuvent boucher la conduite, ce qui est le cas des débris comme les papiers.

Comment reconnaître que votre système est bouché ?

L’un des symptômes les plus faciles à détecter lorsque votre système d’assainissement est bouché est sans aucun doute la présence d’eau dans votre douche, votre évier ou votre baignoire. De même lorsque des bruits bizarres proviennent de vos installations sanitaires telles que la chasse de la toilette. Et dans la plus pire des cas, ces installations ne cessent de déborder ne laissant aucun écoulement de l’eau, poussant les gens à se poser la question sur comment entretenir son drainage.

L’entretien grâce au débouchage

Si vous vous demandez comment entretenir son drainage, la meilleure réponse serait de procéder au débouchage de votre dispositif. Pour cela, des astuces de grand-mère peuvent vous aider, seulement lorsque le bouchage n’est pas majeur. Dans le cas contraire, il est indispensable de faire appel à un plombier ou un expert en drainage. Cela est le cas lorsque le tuyau est corrodé ou que des déchets récalcitrants se sont déposés sur la paroi du drain. Dans ce genre de situation, la solution idéale est de contacter un dépanneur au risque de voir votre maison s’inonder ou de toujours avoir les pieds dans l’eau lorsque vous prenez votre bain. Pour découvrir les coordonnées de ces professionnels, limitez votre recherche dans vote ville, voire sur les périphéries.

Évacuation des eaux usées d’assainissement autonome

Évacuation des eaux usées, mise en place d’un assainissement autonome

 Pour pré traiter les évacuation eaux usées d’assainissement autonome avant de les rejeter dans la nature, leur assainissement est devenu indispensable, d’où la mise en place des dispositifs d’assainissement collectif. À défaut d’être raccordés au système tout-à-l’égout communal, beaucoup de ménages se dotent de leur propre assainissement autonome afin d’assurer l’évacuation des eaux usées. Découvrez le fonctionnement de ce dispositif ainsi que le système adapté à vos besoins.

En quoi consiste l’assainissement autonome ?

L’assainissement autonome fonctionne de différentes manières, et cela, en fonction du système adopté par le propriétaire. Mais en général, des étapes doivent être respectées pour garantir une excellente évacuation des eaux usées. En effet, chaque système doit être équipé d’un dispositif de collecte et de transport des eaux usées. Une fois recueillies, ces eaux sont prétraitées grâce à la décantation, une procédure qui consiste à séparer les solides des liquides. Vient ensuite l’étape de traitement à partir de l’épandage et la dispersion dans le milieu nature. Ce n’est qu’en respectant ces quatre étapes que l’évacuation des eaux usées respecte les normes en matière d’assainissement individuel.

Quel système d’assainissement autonome adopter ?

Avant de choisir le système d’évacuation des eaux usées adapté à votre besoin, différents paramètres doivent être pris en compte, à savoir le nombre de pièces dans votre maison, la place qui peut accueillir le dispositif d’assainissement, l’occupation que vous allez en faire de la maison, la nature du sol ainsi que les spécificités de la zone où se situera le dispositif. Tous ces points peuvent limiter le choix en matière de dispositif d’assainissement ainsi que le type d’évacuation des eaux usées que vous envisagez de mettre en place. C’est pour cette raison qu’il est judicieux de vous confier à un professionnel en assainissement. Il saura vous conseiller sur l’installation qui conviendra le plus à votre besoin en fonction de ces critères, tout en tenant en compte de votre budget.

Prenez également en compte les possibilités d’évolution de vos besoins en matière d’évacuation des eaux usées et d’assainissement. Cela vous permettra d’économiser sur d’éventuels travaux qui peuvent se présenter sur le long terme.

 

Puisard Eaux Pluviales

Puisard pour eaux pluviales, quelques astuces pour vous aider

Afin d’évacuer les Puisard eaux pluviales contenues dans le sol, beaucoup de maisons sont équipées de puisard. Ce dispositif permet en effet de collecter l’eau et de drainer le sol. Comme il n’est pas doté d’une capacité d’épuration, il faut noter qu’il ne peut pas accueillir les eaux domestiques ainsi que les eaux-vannes. Alors, avant de construire votre puisard pour vos eaux pluviales, découvrez les avantages qu’il procure ainsi que les précautions à prendre pour son bon fonctionnement.

Les avantages procurés par le puisard eaux pluviales

En adoptant un puisard eaux pluviales, vous prévenez les risques d’infiltration d’eau au niveau de votre sol, prévenant ainsi la dégradation des dalles et des murs. Cet équipement sert souvent à rediriger les eaux de surface vers un fossé ou encore de récupérer les eaux pluviales au niveau des terrasses. C’est un bon alternatif pour les maisons qui ne sont pas raccordées au système tout-à-l’égout communal ou ne disposant pas d’un dispositif d’assainissement individuel pour eau de pluie. Les eaux recueillies servent directement à arroser les pelouses, et par la suite absorber par la nappe phréatique.

Les précautions à prendre en ce qui concerne le puisard

Pour que les puisard eaux pluviales n’endommagent pas votre construction, il est important qu’elles subissent un traitement adéquat. C’est pour cette raison qu’il faut s’assurer du bon fonctionnement du puisard. Pour vous aider, voici quelques précautions à prendre en compte lorsque vous utilisez ce système. Évitez de verser dans votre puisard toutes eaux contenant des déchets solides ou des substances qui peuvent se colmater sur la paroi de votre équipement.

En plus de cela, sachez qu’un puisard doit être installé dans la bonne profondeur pour atteindre le sol perméable. Cela favorisera le drainage des eaux pluviales tout en assurant l’assainissement de votre sol. Et enfin, n’hésitez pas à entrer en contact avec des professionnels pour votre projet de construction. Ils vous proposeront des devis vous permettant de choisir l’artisan qui vous propose l’excellent rapport qualité/prix en fonction de votre budget. Ce dernier se chargera de vérifier et d’entretenir votre équipement afin qu’il fonctionne de manière optimale.

Comment traiter sont eau de pluie

Traitement eau de pluie, un système de récupération à connaître

Est-ce que vous vous êtes déjà demandé s’il faut récupérer l’eau de pluie et la traiter par la suite afin de pallier notre consommation en eau ? Découvrez quels sont les avantages qu’offrent l’eau de pluie et quel traitement eau de pluie vous devriez installer pour y arriver ?

Des avantages plus qu’intéressants

Afin d’économiser en eau potable, l’eau de pluie reste une alternative des plus intéressantes. En effet, vous pourrez l’utiliser pour laver votre voiture, arroser votre jardin et potager, ou même pour remplir votre chasse d’eau. En plus de cela, l’installation du dispositif de traitement eau de pluie coûte moins cher par rapport aux autres installations qui servent à approvisionner les ménages en eau courante, limitant l’utilisation excessive de l’énergie. Lorsque vous optez pour le traitement eau de pluie, sachez que vous contribuez également à la protection de l’environnement en réduisant votre empreinte écologique.

À noter que le traitement eau de pluie diffère en fonction de l’utilisation que vous souhaitez faire de cette eau. Si pour l’usage extérieur, aucun traitement n’est nécessaire, prenez le temps de suivre les bons gestes avant de l’utiliser pour vos besoins intérieurs.

Un système d’assainissement individuel ou communal 

Dans le cas où vous ne souhaitez pas recycler l’eau de pluie, vous pouvez également opter pour la collecte de ces eaux grâce à un système d’assainissement avant de les rejeter dans la nature. Si votre immeuble est raccordé aux égouts de votre ville, vous n’aurez pas besoin d’installer un dispositif d’assainissement individuel. Ce qui n’est pas le cas si votre bien se trouve sur un terrain qui n’est pas raccordé avec ce genre de système.

Dans ce cas, la collecte des eaux de pluie se fera en toute simplicité. Une fois que les eaux de pluie se sont écoulées le long de la gouttière, celles-ci seront acheminées vers la cuve de stockage et seront prétraitées avant d’être rejetées dans la nature. Ce traitement eau de pluie reste le même que pour les eaux usées domestiques et industrielles. Différentes étapes doivent être suivies avant qu’elles soient relâchées dans la nature, limitant les impacts environnementaux.

 

 

 

Récupérateur d’eau de pluie

Comment récupère de l’eau de pluie 

Que ce soit sur le plan environnemental ou sur le plan économique, la récupération d’eau de pluie présente de multiples avantages. Alors, si vous avez opté pour une construction écologique et que vous avez pensé à inclure dans votre construction un récupérateur eau de pluie, voici quelques éléments essentiels à tenir en compte dans votre construction.

L’eau de pluie pour un usage domestique

Si vous souhaitez récupérer l’eau de pluie et l’utiliser comme source d’approvisionnement, pensez à vérifier l’endroit idéal pour installer votre récupérateur eau de pluie. Prenez le temps d’examiner l’endroit où vous allez installer votre cuve de stockage pour qu’il ne soit pas infecté par des agents polluants. Évaluez également la compatibilité entre votre dispositif récupérateur eau de pluie et votre toiture. Vous pouvez vous renseigner auprès d’un professionnel afin qu’il vous guide sur le bon choix en matière de réservoir de stockage, surtout pour l’eau de pluie pour la consommation. N’oubliez pas d’installer un déflecteur ainsi qu’un filtre à feuilles au niveau de votre récupérateur eau de pluie surtout si vous souhaitez l’utiliser pour vos besoins au quotidien comme la toilette, le jardinage ou le nettoyage des voitures.

L’eau de pluie pour être rejeté dans la nature

Lorsque l’on parle de construction écologique, il est important de prendre en compte le type d’assainissement pour recueillir, traiter et rejeter l’eau de pluie. Pour cela, pensez à bien choisir dispositif récupérateur eau de pluie adaptée à votre besoin. Si votre maison est raccordée au système tout-à-l’égout de votre commune, la gestion de l’eau de pluie qui ruisselle au niveau de votre toiture ne sera pas difficile. La commune dispose déjà d’un système assurant la collecte et le traitement de cette eau avant qu’elle soit rejetée dans la nature. Par contre, si vous n’êtes pas raccordé au système d’assainissement communal, vous serez obligé de construire votre propre dispositif d’assainissement individuel. Votre dispositif doit être muni d’un récupérateur eau de pluie au niveau de votre fosse septique, afin que celle-ci soit traitée de la même manière que les eaux-vannes et les eaux domestiques.

Poser sa pompe de piscine

La pompe de piscine

La qualité de l’eau de votre piscine dépend de la pompe de piscine que vous installerez. En effet, si votre pompe n’est pas performante vous ne pourrez jamais profiter d’une eau claire débarrassée de toute impureté. Elle va permettre la circulation de l’eau qui sera aspirée, filtrée et rejetée. Sa mise en place est d’une importance capitale.

Comment poser sa pompe de piscine

La première étape est bien évidemment le choix du matériel qui répondra à vos besoins. Il est ici question de la capacité d’aspiration de la pompe. Cette dernière dépend de la taille de votre bassin. Pour une piscine de 78m3 par exemple, la pompe devra avoir une force de 10m3 pour être optimale. En ce qui concerne la marque, tout dépend de vos envies. Vous n’avez que l’embarras du choix sur le marché. Il est tout de même conseillé d’opter pour une marque réputée, qui peut durer longtemps et dont les raccordements n’auront aucun mal à se combiner à ceux de votre piscine.

La pose d’une pompe piscine est plus simple en cas de remplacement. Il suffit de se fier aux raccordements déjà faits par le professionnel durant l’installation.

Pour des raisons de sécurités, il est fortement conseillé de couper l’arrivée d’eau et l’électricité avant de toucher à quoi que ce soit.

Une fois cette démarche faite, vous devez faire le raccordement entre le système hydraulique et la pompe. Il faudra peut-être forcer un petit peu pour que la taille des deux tuyaux fonctionne. Il est même possible de remplacer les tuyaux pour accélérer les choses.

Après le système hydraulique vient l’électrique. En effet, une pompe de piscine fonctionne avec l’électricité : une dépense à prendre en compte dans vos factures et lors du choix de votre accessoire en magasin. De plus il n’y a nul besoin d’être un professionnel en électronique pour faire les branchements. Il suffit de suivre les codes des couleurs habituels.

 

Astuce pose de clapet anti-retour

Réussir la Pose de clapet anti-retour

Il n’y a rien de plus inconfortable que de vivre avec le refoulement des égouts chez soi. Et pourtant, vous ne pourrez pas y échapper si votre maison se trouve à proximité d’un réseau d’assainissement. Une solution efficace est de procéder à la pose de clapet anti-retour. Un pro

Où trouver son clapet

Dans tout les magasins de bricolage, vous trouverez facilement un clapet anti-retour. La pose d’un clapet anti-retour peut se faire sur n’importe quelle évacuation. Et nul besoin d’un professionnel pour en réussir la pose. Il suffit d’en cerner les conditions de pose.

Comment procéder pour la pose

Pour commencer, sachez qu’il y a deux types de pose de clapet anti-retour. Tout dépend de votre odèle et de votre système de canalisation. Pour des tuyaux à l’horizontale, vous pouvez procéder par le haut. Dans ce cas, votre clapet ne s’ouvrira que lorsque la pression de l’eau l’y poussera.

Le cas échéant, il est aussi possible de faire par le bas. Dans ce cas, le clapet servira de rempart entre le refoulement des égouts et votre système en lui-même.

Dans un cas comme dans l’autre, il vous faudra commencer la pose par la surélévation du regard de votre canalisation. Cherchez la bouche d’évacuation des eaux usées. Et reliez les bras du siphon et le collecteur principal par le clapet anti-retour. Prenez bien soin de suivre le sens de la circulation d’eau. Il en va de l’efficacité et de la robustesse de votre article. Pour des raisons d’étanchéité, les clapets ne laissent passer l’eau usée que dans un seul sens.

Astuce

Pour votre information, un clapet anti-retour s’entretient. Nous vous conseillons de graisser ses joints une fois par an afin de s’assurer que l’ouverture puisse se faire correctement.

 

Vidange fosse septique

Pourquoi faire appel à un professionnel 

Que ce soit pour la fosse septique ou la fosse toutes eaux, la vidange doit être effectuée tous les 4 ans en moyenne. La vidange de fosse septique fait partie de la maintenance du dispositif d’assainissement. Il est de même pour le curage et le dégorgement des canalisations ainsi que la maintenance des filtres plantés. Pour effectuer ce genre de travaux, il est indispensable de contacter un professionnel.

Quand effectuer la vidange fosse septique 

Même s’il est écrit que la vidange de fosse septique doit être effectuée tous les 4 ans, il est à noter que cela est indispensable lorsque le niveau des boues atteint les 50% du volume total de la fosse. Pour cela, vous pouvez effectuer une vérification périodique de votre fosse. Si vous découvrez un trop plein il sera nécessaire de faire appel à un vidangeur professionnel. De même si vous sentez que votre fosse dégage une mauvaise odeur. Il effectuera des examens au niveau de votre installation afin d’apporter la solution y afférant.

Quel professionnel pour la vidange des fosse septique 

La vidange de fosse septique doit confiée à des professionnels agréés tels qu’une entreprise spécialisée ayant une autorisation communale ou par le Service public d’Assainissement Non Collectif (SPANC) dans certaines situations. Alors, avant de confier votre vidange fosse septique à un tel ou tel professionnel, vérifiez que l’entreprise que vous avez contactée est en mesure de vous délivrer un certificat ou une facture détaillée prouvant que votre installation a été bien entretenue. Cela est souvent nécessaire en cas de contrôle effectué par le SPANC.

Comment trouver un vidangeur fosse septique

Il existe un grand nombre d’entreprises spécialisées dans la vidange de fosse septique en France. Vous pouvez trouver leurs coordonnées en ligne ou dans les pages jaunes. Il vous suffit tout simplement d’effectuer votre recherche en fonction de votre ville afin de dénicher les experts qui se trouvent à proximité de votre domicile. Cela vous permettra de réduire le coût de la prestation et de connaître la renommée de votre vidangeur.

 

 

Puisard eaux de pluie

Puisard eaux pluviales, un dispositif de drainage infaillible

Afin d’assainir et de drainer le sol, la mise en place d’un puisard eaux pluviales est la meilleure solution. Ce système permet en effet de collecter et d’évacuer l’eau de pluie, évitant ainsi les risques qui peuvent endommager le sol. Alors, pour vous aider à mieux comprendre le fonctionnement d’un puisard eaux pluviales, voici tout ce qu’il faut savoir.

Le puisard, une alternative pour le système d’assainissement collectif

Si votre maison n’est pas desservie par le système d’assainissement communal, le puisard eaux pluviales vous permettra de récupérer les eaux de pluie et de les drainer pour assainir votre terrain. Cet équipement est utilisé dans la majorité des cas sur des terrains en pente. De plus, son adoption permet de prévenir les conséquences désastreuses que peuvent avoir les eaux de pluie sur la construction. Même si ce dispositif permet de remplacer le raccordement tout-à-l’égout permettant de recueillir les eaux de pluie, il ne peut pas être utilisé pour la récupération des eaux usées au risque de causer son dysfonctionnement.

Le puisard, l’endroit idéal pour son emplacement

Pour qu’il fonctionne parfaitement, le puisard eaux pluviales doit être installé en bas de la pente de votre maison. Sa taille doit être déterminée en fonction de chaque besoin, de même pour la matière qui entre dans sa fabrication. En effet, vous avez le choix entre un puisard conçu à partir du béton ou un puisard conçu à partir de PVC. Afin que ses parois ne puissent recueillir les déchets, la norme exige qu’ils soient lisses. Il est aussi exigé d’installer au niveau de la partie supérieure de votre puisard une grille empêchant l’accumulation de débris qui peuvent l’obstruer.

Le puisard, l’entretien pour un bon fonctionnement

L’entretien d’un puisard eaux pluviales doit être effectué chaque année. Cela est indispensable afin de garantir l’écoulement de l’eau, tout en enlevant les déchets qui peuvent obstrués ce conduit. Outre cela, ce genre d’entretien permet de renouveler la couche filtrante qui se place tout au fond du dispositif. Alors, pour éviter d’endommager votre équipement, pensez à faire appel à un professionnel dans le milieu de l’assainissement.

 

 

Travaux Raccordement Tout à L’égout

Les travaux tout à l’égout pour un meilleur raccordement

Votre habitation se trouve dans une zone collective, sachez que pour assurer l’assainissement de votre maison, vous avez besoin d’effectuer des travaux tout à l’égout. Ce système permet de collecter les eaux usées afin de les clarifier dans une station d’épuration. Alors, pour connaître davantage sur ce dispositif, voici quelques informations qui vous seront certainement d’une grande utilité.

La réglementation pour les travaux tout à l’égout

Les particuliers qui envisagent de raccorder leur système d’assainissement à celui de leur commune doivent respecter les normes de raccordement en vigueur. Pour cela, ils devront avoir en leur possession une autorisation d’occupation du domaine public ou d’une permission de voirie. En présentant ces documents, une entreprise agréée pourra effectuer des travaux de raccordement sur une zone publique.

L’entreprise agréée pour effectuer les travaux

Il n’est pas rare que la commune mandate des entreprises pour la réalisation des travaux tout à l’égout. Elle propose une liste de professionnels, facilitant le choix des particuliers qui souhaitent confier leurs travaux d’assainissement à des entreprises spécialisées dans ce domaine. Dans le cas où cette liste n’arrive pas à satisfaire les besoins des particuliers, ils peuvent faire appel à d’autres entreprises. L’entreprise choisie devra au préalable demander une autorisation auprès de la collectivité pour pouvoir exercer.

Cependant, il faut noter que certaines communes imposent, aux personnes qui souhaitent effectuer leur assainissement collectif, l’entreprise agréé. En contrepartie, ce professionnel sera rémunéré par la personne qui le mandate.

Le coût des travaux tout à l’égout

Le coût des travaux tout à l’égout dépend de certains critères, notamment l’emplacement de l’habitation par rapport au réseau collectif ; ou le nombre de regards assurant le bon fonctionnement du dispositif. En moyenne le tarif de raccordement varie entre 12 000 et 13 000 euros, incluant la construction du réseau avec les regards et coudes directionnels, ainsi que la vidange de la fosse ainsi que son comblement. Outre cela, il faut également prendre en compte la redevance d’assainissement annuel d’une valeur de 500 euros en moyenne.

 

 

 

 

Installation d’une fosse septique

Installer une fosse septique

 Indispensable pour les habitations qui ne sont pas raccordées au réseau de tout à l’égout, la fosse septique est nécessaire pour traiter les eaux usées au quotidien. En effet, cet équipement permet le pré-traitement des eaux sales avant qu’elles soient rejetées. Alors, pour assurer le bon fonctionnement de votre fosse septique, pensez à faire appel à un professionnel.

Bien choisir son matériel

Pour l’installation de votre fosse septique, sachez qu’il existe deux types de fosses adaptées aux besoins des ménages ; les classiques et les fosses toutes eaux. Si vous êtes à la recherche d’un équipement performant et adapté à toutes utilisations, choisissez une fosse toute eau. Cette dernière est beaucoup plus fonctionnelle, elle peut assurer la décantation et la liquéfaction de l’ensemble des eaux usées de la maison, à savoir les eaux grises ; les eaux-vannes ; et les eaux ménagères.

Pensez aussi à la choisir en fonction de son volume. La capacité de votre fosse doit tenir en compte du nombre de pièces dans votre maison, mais aussi le nombre d’occupants. La plupart du temps, ce volume se retrouve entre 500 L et 5 000 L selon le besoin. Prenez également en compte la matière dans laquelle votre fosse septique a été créée. Il existe des fosses en acier, en fibre de verre, en béton, en plastique ou en ciment, vous n’aurez donc aucun mal à en trouver une adéquate.

Cependant, il est toujours judicieux de faire appel à un professionnel pour vous aider dans le choix de la fosse septique. Il se chargera de vous proposer un devis pour la réalisation de votre projet, et s’occupera de son installation.

 

 

 

Remplacement d’une pompe de relevage

Faire soi-même le remplacement d’une pompe de relevage

Il est de plus en plus courant de faire ses petits travaux soi-même notamment grâce au tutos et conseils disponibles sur internet.

Pour le remplacement d’une pompe de relevage rien ne s’improvise. Vous trouverez donc dans cet articles quelques précisions vous aideront dans votre projet.

Ce qu’il faut faire avant un remplacement d’une pompe de relevage

pompe salmson
pompe salmson

 Vous souhaitez remplacer votre pompe de relevage, sachez que vous devriez avoir obtenu une autorisation auprès de la SPANC. Pour se faire, n’hésitez pas à vous rendre auprès de la mairie de votre ville. Des professionnels vous guideront dans les procédures à suivre pour le remplacement d’une pompe de relevage . Au cours des travaux, la SPANC effectuera des vérifications, et cela même après la mise en fonctionnement de votre pompe de relevage. Dans ce cas, veillez prendre les précautions requises lors du remplacement d’une pompe de relevage au risque de payer des amendes.

Les précautions à prendre lors du remplacement d’une pompe de relevage

remplacement d'une pompe de relevage
station de relevage ksb

 En remplaçant votre pompe de relevage, prenez le temps d’étudier l’emplacement de votre nouvelle pompe pour qu’elle reste accessible à tout moment. Cela est indispensable pour faciliter l’entretien ainsi que la maintenance de votre dispositif pour les années à venir. Vous devriez également prendre en compte la dimension de votre cuve et cela en fonction du volume d’eau que vous avez besoin de relever. Lors du remplacement d’une pompe relevage pensez à bien choisir les coudes de canalisation. Entre les coudes en PVC et les coudes en plastique, préférez celles qui soient souples. En effet ils seront plus adaptés à la forte pression effectuée par la pompe.

Concernant le raccordement, choisissez l’installation d’un poste de relevage basique. Simple à installer, cela permet de relever les eaux usées qui se trouvent dans la partie basse de votre maison. En cas de questions concernant le remplacement de votre pompe relevage, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de spécialistes

 

 

Inspection canalisation

Inspection canalisation, quand il faut utiliser les caméras

 

inspection canalisation
passage d’une caméra dans une canalisation

L’un des pires cauchemars des particuliers est certainement les bouchons créés dans les canalisations. En effet, l’engorgement du système de canalisation est souvent lié à la formation de bouchons suite à l’accumulation des cheveux dans la salle de bains, de débris alimentaire dans la cuisine ou même des objets dans les toilettes. Alors, pour connaître l’emplacement exact des bouchons, les professionnels n’hésitent pas d’utiliser des caméras d’inspection canalisation. Découvrez quels sont les avantages de ce genre d’équipement dans le débouchage de canalisation.

 

L’inspection canalisation par caméra, les avantages

 

De plus en plus de plombiers utilisent actuellement des caméras pour effectuer l’inspection canalisation lorsqu’on leur fait appel. Ce dispositif, connu également sous le nom d’endoscope permet d’accéder en toute simplicité à l’ensemble du système de tuyauterie, même les plus difficiles. Ainsi, il sera beaucoup plus facile au plombier de déterminer où se situe exactement la panne. Grâce à une inspection canalisation, vous n’aurez plus à subir les désagréments liés à la recherche d’éventuelle panne qui cause le dysfonctionnement de votre canalisation.

Non seulement, les caméras d’inspection canalisation ont été conçues pour la tuyauterie, mais aussi pour cuves des fosses septiques. Equipées d’ampoules LED, ces caméras n’auront aucun mal à éclairer l’obscurité dans les zones les plus reculées dans les conduits et les canalisations. Il faut aussi noter que les professionnels œuvrant sur des pipelines les utilisent également pour divers contrôles.

 

Où trouver une caméra d’inspection canalisation ?

 

Se procurer d’une caméra d’inspection canalisation semble être indispensable, que vous soyez un professionnel ou un as du bricolage. Cet équipement rendra chacune de vos interventions beaucoup plus faciles, surtout si vous faites face à un problème de bouchage. Différentes marques proposent des endoscopes adaptés à toutes les situations, même les plus difficiles. Le tout à des prix variés en fonction de toutes les bourses.

Alors, n’hésitez pas à vous rendre dans un magasin spécialisé dans les bricolages pour trouver l’équipement d’inspection canalisation qui vous convient. Différents types d’embouts sont également vendus auprès de ces enseignes, permettant à votre caméra de s’aventurer dans n’importe quel type de conduits, quel que soit leur diamètre.

 

 

Curage canalisation

En quoi consiste le curage de canalisation

Curer sa canalisation est indispensable, non seulement pour assurer le bon fonctionnement des fosses septiques, mais aussi pour éviter de débourser trop d’argents en cas de problèmes. Alors, si vous vous demandez en quoi consiste curage de canalisation, voici quelques bons à savoir sur ce procédé.

Utilité d’un curage

 Afin d’assurer l’assainissement des eaux domestiques, notamment les eaux grises qui proviennent ; de la salle de bains, de la cuisine, de la buanderie ainsi que les eaux-vannes en provenance des toilettes ; procéder au curage de canalisation est indispensable. Vos canalisations pourront ainsi fonctionner d’une manière optimale. De plus, vous préviendrez toutes formes de désengorgements et de bouchons. Alors, pour répondre à votre question : en quoi consiste le curage? Sachez qu’une canalisation bien entretenue vous sera bénéfique, aussi bien pour les toilettes que pour la cuisine, les gouttières et la salle de bains.

 

Les procédés pour un curage

curage canalisation
curage canalisation

 Lorsque vous vous demandez en quoi consiste curage de canalisation, vous devriez savoir les différents procédés utilisés, qui se diffèrent d’un type de canalisation à un autre, et cela, à cause de la forme de leur branchement. Comment cette technique permet de curer le réseau des canalisations dans son ensemble, l’intervention d’un professionnel reste le plus conseillé, d’autant plus qu’il dispose des moyens requis pour ce genre de travaux.

En effet, le curage de canalisation s’effectue à l’aide d’un jet d’eau à haute pression ou d’une fusée hydrodynamique. Ces procédés permettent de décoller les déchets et les gras qui se sont collés au niveau de la tuyauterie, qui au fil du temps peuvent engendrer des bouchons.

Il n’est pas rare que vous trouviez des professionnels qui utilisent des camions de curage, conçus spécialement pour les canalisations les plus spécifiques. Vous pourrez leur demander en quoi consiste le curage de canalisation ainsi que le prix de la prestation. Dans le cas où vous aurez besoin de leur service, n’hésitez pas à leur demander un devis pour votre projet. Ainsi, il vous sera beaucoup plus facile de comparer les devis en fonction de votre budget.

 

 

 

 

 

Débouchage canalisation

Débouchage canalisation, les techniques à connaître

Les bouchons dans les canalisations ne sont pas jolis à voir, surtout lorsque l’on est pressé ! Évier, salle de bains, lavabos et même les canalisations des toilettes peuvent subir ce genre de désagréments. Face à de telles situations, voici quelques solutions de débouchage canalisation qui vous permettront de mettre fin à votre calvaire.

Système de débouchage mécanique

 Que vous soyez un brin bricoleur ou un novice dans le monde du bricolage, le démontage du siphon vous permettra de déboucher en un rien de temps votre canalisation. Cette technique de débouchage canalisation vous permettra d’enlever les amas de saletés qui se sont accumulés dans votre système de canalisation. Vous pourrez également vous servir d’une ventouse, d’un furet ou d’eau bouillante, parfaits pour combattre les bouchons.

Professionnel en débouchage canalisation

 Si le bouchon persiste, n’hésitez pas à faire appel à une société spécialisée dans le débouchage canalisation. Cette dernière utilisée des nettoyeurs haute pression permettant de déboucher n’importe quel bouchon, que ce soit dans la cuisine, dans la salle de bains ou dans les toilettes. Non seulement ce système permet de mettre fin aux bouchons, mais il est aussi utilisé pour nettoyer en profondeur votre canalisation ; ce qui n’est pas toujours le cas avec les systèmes mentionné ci-dessus.

Les sociétés de débouchage canalisation possèdent des matériels permettant de déboucher tous les systèmes de canalisation même les plus complexes. Vous pourrez trouver facilement ce professionnel dans votre région, d’autant plus qu’il s’occupe de résoudre les problèmes de tartres, de calcaires et de gras qui s’accumulent à l’intérieur de votre canalisation.

Combien coûte un débouchage canalisation par un professionnel ?

 Plus cher qu’un furet et moins toxique que des produits chimiques déversés dans votre canalisation ! Tel est le coût d’un débouchage canalisation par un professionnel. Cependant, l’intervention dépendra de la complexité du bouchon, de la durée de débouchage et de la zone d’intervention. Vous pouvez demander un devis auprès de ces professionnels, de les comparer et de choisir la société qui vous aura le plus satisfaite.

 

 

Pompage fosse septique

Bien entretenir une fosse septique béton

Pour prolonger la longévité de votre fosse septique béton, vous devriez procéder à son entretien. Cela est valable aussi bien pour les fosses toutes eaux que pour les fosses septiques. Vous pourrez vous renseigner auprès d’un professionnel afin de connaître les procédures à suivre pour ce genre d’entretien.

Fosse septique béton, les étapes pour son entretien

L’entretien d’une fosse septique béton doit être effectué régulièrement, cela permet de prévenir le dysfonctionnement du dispositif tout en évitant le désengorgement du système de canalisation. Dans ce cas, pensez à vidanger votre fosse septique béton au moins une fois tous les quatre ans. Selon les normes, la fosse ne doit être remplie qu’à 50%. Dépassant ce seuil, une vidange doit être réalisée. Si votre fosse septique est composée d’un préfiltre et d’un bac à graisse, pensez à les nettoyer périodiquement.

Après avoir réalisé la vidange de votre fosse septique, il faut penser à curer les canalisations. Cette étape consiste à détartrer et à décoller les déchets tels que les sables, les grava, les boues qui s’accumulent sur les parois de votre fosse. Avec le temps, ces déchets peuvent boucher vos canalisations, c’est pour cette raison qu’un curage reste indispensable.

Dans le cas où vous avez opté pour un filtre planté, il est aussi conseillé de procéder à son entretien. Pour se faire, le désherbage ainsi que la coupe des plantes sont préconisés. Pendant l’entretien de votre fosse septique béton, prenez les précautions nécessaires pour sécuriser votre dispositif. Comme il n’est jamais préconisé d’effectuer certaines étapes de l’entretien de sa fosse septique soi-même, faire appel à un professionnel reste la solution idéale.

Non seulement il est habilité à entretenir les fosses septiques, mais il garantira également le bon fonctionnement de votre dispositif une fois qu’il a été installé. Il faut noter que le budget à prévoir pour l’entretien d’une fosse septique béton varie aux alentours de 250 euros à 350 euros. Cela dépend de la complexité du dispositif, mais aussi du prestataire à qui vous confiez vos travaux. Alors, pour obtenir un devis pour votre projet, n’hésitez pas à comparer les différentes offres de ces prestataires.